Ce qui tue

Un thriller pour comprendre l’affaire des suicides à France Télécom à travers le procès

Dans son dernier roman, Ce qui tue, Anne Alexandre, avocate au Barreau de Clermont-Ferrand et romancière, reprend le personnage de son héroïne, Pauline Vogel, avocate homosexuelle. Pour la première fois, dans son œuvre, elle s’inspire d’une réalité vécue de près : le procès France Télécom, auquel elle a participé.

Pauline Vogel assure la défense, contre son employeur, France Télécom, d’un salarié qui avait tenté de se suicider, et ainsi que celle d’une veuve d’un de ses collègues, qui s’est défenestré sur son lieu de travail.

L’auteur nous plonge dans la procédure judiciaire et s’inspire du témoignage de son client, victime du harcèlement moral institutionnel, pour lequel France Télécom et sept dirigeant.es ont été condamné.es en 2019. Si Orange s’est pliée au jugement, les sept ont interjeté appel. Les audiences sont prévues du 11 mai au 1er juillet 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.