1er octobre : Orange lance SON dispositif de réparation et d’indemnisation

C’est quatre jours seulement avant le lancement de cette opération que Orange a convoqué, en multilatérale, les organisations syndicales représentatives (à l’exclusion des autres organisations syndicales ou associatives parties civiles au procès) pour une simple présentation du dispositif, complètement à la main de l’entreprise.

Un cadrage non négocié, dans lequel il incombe à chaque victime de prouver non pas uniquement leur préjudice personnel, mais aussi les faits générateurs les concernant, occultant la dimension collective de cet « immense accident du travail », ce que la fédération SUD avait pourtant souligné dans sa déclaration préalable.

Dans son communiqué de presse, elle assure son soutien aux victimes pour constituer les dossiers et peser pour améliorer le dispositif au sein de la commission de suivi composée des organisations syndicales représentatives.

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Fonctionnaire Salarié France Télécom à l’AE Paris pendant le plan NExT du 1er janvier 2007 au 31 décembre 2008, je souhaiterais, suite au jugement du 20 décembre dernier, connaitre la marche à suivre pour intervenir au pénal afin de faire valoir mon droit à réparation suite aux dommages moraux subis, résultant des méthodes et de la politique d’entreprise harcelante de France Telecom durant cette période particulièrement stressante.
    Les propos de Lombard, son objectif de 22000 départs par la fenêtre ou par la porte, de sortir de la soi disant position de mère poule, les pressions subies, car des objectifs avaient été données à l’encadrement…
    Je suis aujourd’hui en TPS, j’avais 50 ans à l’époque, et j’étais dans la cible des gens dont il fallait se débarrasser!
    Je me souviens avoir été fragilisé, miné, suite aux restructurations, aux réorganisations incessantes, avoir eu envie de partir pour n’importe quel autre job pour échapper à cette ambiance si dévalorisante… Aujourd’hui, je souhaite simplement faire valoir mes droits

    1. Bonsoir,

      Vous êtes parmi les nombreuses personnes impactées par les années Lombard, et à ne pas vous être portées parties civiles lors de ce procès.
      Cela n’est plus possible dans ce procès pénal ni dans la procédure d’appel.
      Par contre, vous pouvez, et nous vous encourageons à le faire, (et à en faire la publicité parmi vos anciens collègues=, demander à Orange l’indemnisation que vous êtes en droit d’attendre, au travers du dispositif que l’entreprise a mise en place depuis le 1er octobre. Toutes les indications sur cette page : https://proceslombard.fr/reparation-et-indemnisation-comment-agir/

      Solidairement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.