« 25 », c’est le nombre de suicidés de France Télécom au moment de l’écriture de ce texte de Stéphane Bonnard.

Une lecture à deux voix, avec l’auteur et sa comédienne, Mathilde Saillant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.