Une victoire éclatante!

Un commentaire

  1. Après le verdict, une certaine décontraction, un certain soulagement. Effectivement, ce que nous avons tous vécu dans France Télécom à cette époque n’était pas une situation normale. Nous, nous le savions…

    Le 20 décembre 2019, au nom du Peuple Français, la Justice a reconnu que ce que nous avons tous subi en tant que salarié ou fonctionnaire de France Télécom n’était pas des agissements normaux. Que ces agissements étaient strictement interdits ! La France nous a officiellement conféré ce jour notre qualité de victime.

    Orange a confirmé son intention de ne pas faire appel du prononcement.

    M. Lombard, qui, à mon avis est mal conseillé par quelqu’un qui n’a pas la carrure pour ce type d’affaires, aurait décidé de faire appel. Tant pis pour lui.

    Pourtant le jugement est si clair : un Triumvirat a décidé en conscience de commettre un « sale boulot » de manière publiquement assumée et officielle, et a forcé la hiérarchie intermédiaire de toute une entreprise à mettre en œuvre SA Politique de la Terreur en dévoyant tous les mécanismes normaux du management.

    Les faits et la culpabilité ont été établis sur pièces, sur scellés dûment saisis lors de moult perquisitions de Police. Scellés qui ne seront d’ailleurs jamais rendus aux condamnés, ainsi le mentionne expressément le jugement.

    En plus des drames que SA politique a entraîné, ce triumvirat, en réussissant SON infâme objectif à marche forcée a sali à jamais le nom de France-Télécom où figure le mot FRANCE et ceci constitue pour moi une faute morale impardonnable contre notre Nation. En d’autres temps, rien que pour cet affront, je ne vous précise pas la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.