« Le procès de France Télécom nous enjoint de renforcer le rôle des représentants du personnel » de Sophie Taillé-Polian sénatrice du parti Génération.s

Dans une tribune au Monde du 30 juillet, une sénatrice met en garde contre les ordonnances Macron… Quand le procès de France Télécom sert de révélateur aux motivations véritables des ordonnances de 2017 (inscrites dans la suite logique des lois El Khomri) : empêcher, à l’avenir, les représentants du personnel de dénoncer publiquement les dérives du capitalisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.